Qui suis-je?

carolinevigneron@hotmail.fr

Une femme française, née en 1976.
Je blog et j’expérimente.
Un peu punk, un peu mystique, de plus en plus écolo.
Animiste, fan de la recherche sur les psychédéliques.
Autiste (diagnostiquée en 2014).
Naturopathe (« bénévole », formation à Natur’Alpes, 2013-2015), mon ex-site pro: https://naturopatypique.com/
Originaire de Haute-Savoie, je suis en train de m’installer dans le Morvan, en Saône Et Loire.

Le jour où j’ai rencontré celle qui allait devenir ma nouvelle maison, à Roussillon en Morvan.

D’autres détails biographiques: Naturopatypique – Qui suis-je?

Je souhaite que la législation en matière de drogues évolue et s’aligne sur les données scientifiques actuelles.
La prohibition et la criminalisation font plus de mal que de bien.
Si la consommation de « drogue » est un problème de santé publique, pourquoi le consommateur finit-il devant le juge, plutôt que chez le médecin?
La légalisation et la régulation des substances psychoactives peut s’organiser de différentes façons, en fonction des substances et de leur dangerosité.

J’aime beaucoup partager ce graphique, extrait de la publication « Drug harm in the UK », parue dans The Lancet:

harm graph
En bleu clair: les dommages causés à autrui (agressions, accidents…), en bleu foncé: les dommages causés au consommateur (accidents, maladie…).

Si une « drogue » (substance psychoactive) aussi dangereuse que l’alcool est légale et régulée, d’autres substances moins dangereuses devraient l’être tout autant.

Ce que je fais de mon corps et de ma conscience ne devrait regarder que moi.