Wokisme, Pierre Rabhi et psychopompe

Article inspiré d’une de mes publications facebook de ce jour.

Pierre Rabhi vient de mourir et beaucoup de gens en profitent pour déverser leurs critiques sur lui.
Les critiques en question me semblent au moins en partie relever de ce qu’on appelle le « wokisme », c’est à dire, entre autre, la tendance à monter en épingle des phrases sorties de leur contexte, ce qui mène par exemple à traiter quelqu’un d’homophobe au prétexte qu’il dit que tous les homosexuels sont nés d’un spermatozoïde et d’un ovule.
Un de mes anciens articles était emprunt d’un petit début de « wokisme » (Racisme dans la communauté psychédélique et remèdes) – mea culpa – j’ai depuis appris à me méfier de cette tendance, dont acte.
Je profite ici de l’actualité et de ce que m’offre mon fil d’actualité facebook pour expliquer comment faire un travail de « psychopompe » (aider l’âme des défunts à « passer » de l’autre coté, au-delà), travail qui peut être fait par un chamane, ou chamanisant, et dont chacun peut s’inspirer afin d’harmoniser des situations familiales (exemple : succession qui traîne en longueur, deuil qu’on échoue à faire, envahissement de l’espace par un défunt dont le nom revient sans cesse…).

— — —

Petit cours bénévole gratuit de chamanisme appliqué:

Je crois que je me souviendrai surtout de Pierre Rabhi pour avoir été le gars qui se fait traiter d’homophobe parce qu’il raconte que même les homosexuels naissent d’un spermatozoïde et d’un ovule.
Genre OMFG!!! (traduction de « OMFG »: « oh my fucking god » = oh mon putain de dieu)
Au rythme où on va, bientôt, Mme Von Der Leyen nous mettra une amende pour homophobie et transphobie à chaque fois qu’on dira ou qu’on écrira « spermatozoïde » ou « ovule ». Et puis à chaque fois qu’on écrira un truc sur Dieu, on se prendra une amende pour violation de la laïcité, ou pour croyance réac/facho/nazi. Et puis ensuite on pourra commencer à imaginer des camps de rééducation pour tous ceux qui croient à « tout ça », comme Dieu, les esprits, le respect dû aux morts, aux anciens, etc…
Pardon mais je trouve tout ça vraiment très triste et très bas et très petit. Je ne vois rien dans toutes ces critiques de plus « élevé » que ce que Rahbi aurait fait de plus bas (à la louche, à vue de nez, vite fait).
Si au moins je voyais ceux qui le critiquent lui souhaiter la paix, histoire de se grandir un peu, mais non. Vu qu’ils sont tous très soigneusement « modernement » athées, je suppose? Et qu’ils s’imaginent qu’ils n’y a rien « après » et que ce serait réac/facho/nazi de faire ne serait-ce qu’une prière minuscule, genre « Repose en paix, Rabhi, et bon vent! »?
Non, de la bave partout et rien que de la bave, genre trois pages de bave pour monter en épingle une phrase qui n’aurait jamais pu être condamnée par un tribunal.
Ouah, quelle exemplarité! Quelle logique impeccable! (gros sarcasme)

Pierre Rabhi, quoi que tu aies fait (qui suis-je pour juger? et je n’ai pas le temps de lire tous tes livres et tout ton dossier de presse, sorry), repose en paix, je te souhaite de trouver la lumière.

De mon point de vue d’animiste, c’est quand un défunt « passe » dans la « lumière » que les vivants peuvent passer à autre chose aussi et soigner leurs éventuelles blessures causées par ce défunt (ou par toute personne lui ressemblant).

Si vous avez envie de passer à autre chose, de tourner la page, de GUERIR, d’aller mieux, de trouver votre voie, etc…., bénissez vos défunts, vos anciens, vos ancêtres, et souhaitez leur de trouver la lumière.
(si vous aimez patauger dans vos ornières fangeuses, dans vos trauma, dans vos PTSD (putain de stress postraumatique), dans votre haine, alors continuez à les maudire, comme nous l’enseigne la psychanalyse)

On peut par exemple dire, à voix haute, avec cœur:

« Je te bénis, je te souhaite la Paix, je demande à ce que tu sois guidé vers la lumière ».

Si c’est difficile, si on se met à pleurer, c’est bon signe, c’est cathartique, respire un grand coup, laisse aller, laisse passer, ça ira mieux après cette ouverture du Cœur.

S’il y a des « résistances », les esprits qui m’aident à faire ce travail, dont c’est le job, sont les esprits du sol.

Bénissez vos défunts, vos géniteurs, vos ANCETRES, même ceux qui vous ont fait du mal, et je dirais même surtout ceux qui vous ont fait du mal et/ou qui ont été ignobles avec autrui (volontairement ou pas, c’est le même tarif).

De mon point de vue d’animiste, c’est comme ça que vivants et morts trouvent la paix et la liberté de passer leur temps à faire autre chose que baver et vomir du fiel à longueur de journée.

Vous aussi, je vous souhaite de trouver la paix et la lumière, soyez bénis et soyez libre.

— — —

J’ajouterais que, pour moi, d’après les perceptions que j’en ai eu pendant mes cérémonies en état modifié de conscience/perception, la « lumière » la plus proche de nous se situe sous nos pieds, et non quelque part dans le ciel.
Cette perception des choses rejoint de nombreuses croyances « païennes » (mythologie ou croyances grecque, slave, scandinave…).

source : https://www.sciencenewsforstudents.org/article/explainer-earth-layer-layer

Ici, dans notre réalité biologique, physique et énergétique, la source de vie sur Terre, c’est le Cœur de la planète, qui brille tel un soleil intérieur, dynamo constituée à 95% de fer en fusion solidifié par la pression, qui représente environ 30% de la masse de la planète et qui génère le bouclier électromagnétique protecteur qui permet aux formes de vie-à base carbone de prospérer (formes de vie-à base carbone : humains, arbres, bactéries, plancton…).
La lumière, la Paix, la Source…, le passage vers l’au-delà, pour moi, c’est là, sous nos pieds.
Or, l’Église catholique, comme d’autres religions, nous a enseigné que sous terre, on trouve les flammes de…. l’Enfer, ce qui pourrait contribuer à désorienter les âmes des défunts, effrayées par ce qu’on leur a raconté sur cette lumière qu’elles perçoivent « en bas ».
Imaginez cinq minutes que je sois dans le vrai.
Imaginiez que vous mourriez, qu’il n’y ait pas « rien » après la mort du corps, que tout ce que vous savez de la mort, vous le tenez de l’Eglise ou de films hollywoodiens qui représentent systématiquement l’Enfer sous Terre, et que la seule source de lumière que vous perceviez désormais, c’est justement là, en bas.
En haut : rien.
Que vous ayez fait beaucoup de trucs moches ou pas dans votre vie, ce serait étonnant que vous ayez envie d’aller passer le reste de votre éternité à vous faire torturer par des démons, n’est-ce pas ?
Résultat : effrayé ou en colère, perdu, vous continuez à errer comme une âme en peine à la surface de la planète, et c’est une dissonance, une dysharmonie, une fausse note, une situation qui engendre potentiellement des soucis pour les « vivants ».

J’ai par exemple récemment fait un travail de psychopompe pour Freud, Michael Harner, et Carlos Castaneda.
Mon prochain au programme : Terence McKenna.
En effet, je trouve que ces personnes « hantent » un peu trop les discussions en matière de santé mentale, de psychédéliques ou de chamanisme, et que leur temps de parole déborde sur celui d’autres sources d’information, alors disons que je balaye devant ma porte.

Et vous, vous en êtes où avec vos défunts ?
Si vous êtes un praticien, comment pratiquez-vous le travail de psychopompe ?
Est-ce que vous situez la « lumière » quelque part dans l’espace : en haut, en bas, très loin… ? Ou bien est-ce que vous vous en remettez à vos « guides » pour qu’ils aident les défunts à la trouver?

Des vidéos sur ces sujets :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s