Décoction et microdosing d’amanite tue-mouche – recette d’Amanita Dreamer

L’effet des benzo, sans les benzo, ni les effets secondaires des benzos, et en toute autonomie, serait-ce possible?!
Merci beaucoup à Amanita Dreamer pour tout son travail de recherche, sa pédagogie, ses expérimentations et pour oser partager tout ça avec nous!

Ce texte vise à réduire les risques auxquels s’exposent les personnes qui souhaitent consommer l’Amanite tue-mouche.
Ce texte est en grande partie une traduction et une adaptation d’informations qu’on peut trouver en anglais sur la chaîne de l’américaine Amanita Dreamer, entre autre dans sa vidéo « How to prepare Amanita muscaria Fly Agaric ».

Récolter ou acheter de l’amanite tue-mouche, aussi appelée Amanita Muscaria (AM) pour la préparer en décoction (ou autrement) est légal en France.

Voir aussi mes autres articles sur le sujet:
Amanite tue-mouche et législation
L’amanite tue-mouche et sa détoxification

— — — 

Avant-propos

Composition, en bref: Les principales substances actives de l’amanite tue-mouche sont le muscimol et l’acide iboténique.
Le muscimol est un agoniste (activateur) des récepteurs GABA (effet sédatif, anxiolytique). Le muscimol a haute dose peut entraîner un sommeil profond, voir un coma, d’où l’intérêt des microdoses (effet médicinal, sans effet adverse sévère).
L’acide iboténique est un agoniste des récepteurs à glutamate (stimulant, excitotoxique), que le corps peut détoxifier et convertir en muscimol dans une certaine mesure. A haute dose, les capacités de détoxification du corps sont dépassées et l’acide iboténique devient donc toxique (nausées, vomissements…), d’où l’intérêt de la microdose, qui permet de bénéficier des effets du muscimol, sans avoir à pâtir des effets d’une surdose d’acide iboténique.
Le centre antipoison belge affirme que même en cas de surdose, la « guérison » survient « en 12 à 24h ».
Certaines personnes réagissent plus que d’autres à l’amanite tue-mouche, certaines personnes apparemment pas du tout. Si l’amanite tue-mouche ne vous fait aucun effet, n’en déduisez surtout pas qu’elle ne fera aucun effet à votre voisin!!!!

L’histoire d’Amanita Dreamer: Amanita Dreamer est américaine, elle a une formation universitaire scientifique, elle est capable de lire des publications scientifiques (voir sa page facebook, sur laquelle est poste les publications sur lesquelles elle se base), elle est autiste Asperger. Voir sa vidéo Who are you? Q& A for Amanita Dreamer. Après avoir obtenu l’équivalent de 2 licences (sciences de l’éducation, avec une spécialisation en sciences), tout en ayant suffisamment étudié pour pouvoir en passer 4 (elle n’avait pas assez d’argent pour passer tous les examens finaux), elle a été prof de sciences en lycée, puis elle a passé encore environ 2 ans à l’université, à étudier la physique et la chimie. Par la suite, elle a fait l’école à la maison à ses enfants et a été auteure de livres éducatifs pour professeurs (essentiellement sur le thème de la chimie).
Elle raconte que le microdosing d’AM lui a permis de se guérir de son addiction aux benzodiazépines. Voir sa vidéo How I got off benzos and healed my brain.
Elle prenait des benzos pour traiter des troubles anxieux sévères très invalidants. Cela faisait plusieurs années qu’elle cherchait à décrocher de son traitement, qui lui causait des troubles cognitifs sévères. Son médecin lui avait fait tester un tas d’autres alternatives, elle avait commencé à diminuer les doses de benzo , et le « manque » de benzo lui causaient des troubles sévères (spasmes musculaires sévères, retour des crises de panique…). Elle avait « replongé » une fois, puis deux, puis trois, puis quatre… Elle s’est acharnée à décrocher pendant 4 ans. Elle a fini par se lancer dans une cure de détox « extrême » chez elle. Elle a survécu en ermite pendant 5 mois, en passant le plus clair de son temps assise sur sa terrasse, endurant seule les symptômes du manque. Arrivée au mois d’octobre, avec une forte envie de se suicider, tant elle n’était toujours pas sortie d’affaire, elle a eu l’idée de faire une promenade en forêt, juste à côté de chez elle, et elle est tombée sur des amanites tue-mouche. Elle en a ramené chez elle, fascinée par leur beauté, elle a fait des recherches sur ce champignon, a découvert le lien entre eux et les benzo, elle s’est lancée à les faire sécher et à préparer sa première décoction, décoction dont la première dose (pas une microdose!) lui a fait tant de bien qu’elle a pu finalement arrêter les benzo du jour au lendemain, sans plus aucun effet de manque. Elle a ensuite basculé sur le microdosing d’AM, environ une fois tous les 10 jours.
En son âme et conscience, elle a fait le choix de remplacer du jour au lendemain les benzo par le microdosing d’AM et ça a marché! Elle l’a fait seule, sans suivi médical: son médecin ayant échoué à l’aider à « décrocher », son médecin lui ayant prescrit ces « médicaments » pendant des années, alors que ces médicaments n’étaient pas conçus ni approuvés pour le long terme, son médecin lui ayant prescris une substance qui commençait à la rendre invalide… Elle n’avait d’autre recours que de se débrouiller toute seule.
Elle était libre d’expérimenter, elle l’a fait.
Donc, ceci dit, si une personne qui prend des benzo ou une personne qui a une insuffisance respiratoire ou hépatique venait me demander « est-ce que je peux prendre une microdose d’AM? », je lui répondrai « je n’en sais rien! » et Amanita Dreamer répondra probablement la même chose.
Je ne suis pas médecin.
Je traduis une information dispo sur le net.
Au lecteur d’en disposer comme il le souhaite, en son âme et conscience.
Pour contacter Amanita Dreamer, on peut par exemple lui laisser un commentaire sous une de ses vidéos, ou s’inscrire sur le forum qu’elle a lancé: Amanita Research Forum.

L’ingrédient, le séchage, la décarboxilation, la détoxification: Que ce soit pour un usage récréatif ou médicinal, à la différence d’autres champignons, l’AM doit être plus ou moins détoxifié avant d’être consommé. Pour réduire les risques et préserver notre santé, on doit éviter de le manger tel quel. La recette de décoction ci-dessous est un procédé de « détoxification »: elle permet de convertir une partie de l’acide iboténique (environ 30%) en musicmol (sous l’effet de la chaleur), on parle de « décarboxylation » de l’acide iboténique en musicmol. Mais cette détoxification n’est pas totale, il reste une partie de l’acide iboténique dans la décoction.
Une partie de l’acide iboténique peut aussi être converti en muscimol sous l’action d’une substance acide (faible pH), comme du citron. Attention, si l’on met du citron dans la décoction, cela augmente les risques qu’elle s’abîme rapidement. Il serait préférable d’ajouter le citron à chaque microdose, et le laisser agir quelque minutes avant consommation.
Ref.: la vidéo Lemon tek and amanita mushroom
Un brevet: Method for producing muscimol and/or reducing ibotenic acid from amanita tissue.
Faire sécher les AM entre 68° et 74° celsius (dans un déshydrateur) permet aussi en principe de convertir une partie de l’acide iboténique en muscimol (environ 30%). Le séchage à température ambiante (ou sur un radiateur) ne permet pas cette conversion, il permet juste la conservation du champignon, à condition que le champignon soit vraiment bien sec (« craquant ») et conservé dans un récipient hermétique. D’après Amanita Dreamer, au-dessus de 74° celsius, la chaleur détruit les principes actifs. Le séchage au four est déconseillé: l’air y circule trop mal et même à basse température, porte entrouverte, cela a tendance à cuire le champignon, plutôt qu’à le sécher. Amanita Dreamer utilise un déshydrateur « Excalibur ».
Personnellement, j’ai utilisé la méthode du radiateur.
Ref: la vidéo How to dry Amanita Muscaria.

Une partie de ma récolte de l’automne 2019 en train de sécher sur des branches, posées sur un radiateur bien chaud (éviter de laisser les champignons au contact du métal). Le séchage au soleil sur un tas de bois, par temps sec, est aussi une bonne option (pour que l’air circule bien sous le champignon).

— — — 

La recette d’Amanita Dreamer: 

Proportions:

  • 15 grammes de chapeaux séchés: Amanita Dreamer utilise des chapeaux d’AM séchés, pas les pieds, qui sont réputés contenir beaucoup moins de principes actifs. Elle conserve sa récolte dans un récipient hermétique, avec des sachets de dessicant.
    Il est possible d’utiliser des chapeaux frais, mais le grammage ne sera alors pas du tout le même!
    Amanita Dreamer prépare sa décoction avec des chapeaux de différentes tailles, parce que la teneur en principes actifs peut énormément varier en fonction de la maturité ou de la taille du champignon, mais les plus grands ne sont pas forcément les plus actifs. Utiliser des morceaux de chapeaux de différentes tailles pourrait permettre de normaliser la teneur en principes actifs de chaque décoction réalisée au fil du temps, de façon à ce que chaque décoction soit à peu près de puissance équivalente aux autres.
  • Une « tasse » d’eau filtrée (pas d’eau du robinet, afin d’éviter le chlore et autres additifs dans l’eau du robinet). L’unité de mesure de la « tasse » américaine équivaut environ à 23,5 centilitres.

Préparation:
Dans une petite casserole, mettre l’eau et les chapeaux cassés en petits morceaux.
Amener à ébullition.
A partir du moment où l’eau commence à bouillir, réduire la température du « feu » de façon à ce que l’eau soit juste frémissante (ne surtout pas laisser bouillir à gros bouillons!).
Laisser frémir 20 minutes.
Amanita Dreamer rajoute de l’eau au fur et à mesure que l’eau s’évapore, de façon à ce que la décoction fasse toujours environ 23cl.
Bien surveiller pendant 20 minutes!!!! S’assurer que l’eau ne s’évapore pas complètement, s’assurer que l’eau frémit doucement sans trop bouillir!
Si cela sent bon comme du pain en train de cuire, c’est que les choses se passent bien!
Les champignons perdent leur couleur au cours de la cuisson et l’eau devient ambrée.

Conservation:
Une fois filtrée et versée dans un récipient hermétique stérile, la décoction est d’un aspect limpide et elle peut se conserver au frigo 2 à 4 semaines.
Quand elle s’abîme, il s’y développe une sorte de dépôt cotonneux (et son goût change de façon notoire).
Pour stériliser un pot en verre, on peut le passer au lave-vaisselle (faire attention de ne pas toucher l’intérieur du pot ou du couvercle après lavage) ou bien on peut le laver à la main, le rincer, puis verser de l’eau bouillante dedans (dans le pot et le couvercle). On peut aussi stériliser la passoire qui sert à filtrer la décoction.
En filtrant, attention à ne pas trop écraser les champignons dans la passoire, de façon à éviter que de petits morceaux ne tombent dans le pot. Plus il y a de résidus dans le pot, plus la décoction risque de s’abîmer rapidement.
Dans d’autres vidéos, Amanita Dreamer explique qu’elle répartie sa décoction dans plusieurs récipients qu’elle conserve au congélateur et qu’elle décongèle au fur et à mesure de ses besoins.

Dosage: 
La microdose utilisée par Amanita Dreamer est en général de 1/8ème de cuillère à café, prise une fois tous les 10 jours environ, en fonction de ses besoins.
On peut commencer par un soir sur deux et adapter la fréquence des prises en fonction des effets.
Si une microdose légère est de 1/8ème de cuillère à café, une microdose moyenne sera de 1/4 de cuillère à café, et une microdose forte sera de 1/2 cuillère à café.
Ce qui signifie qu’une seule cuillère à café de cette décoction peut servir de dose « récréative », potentiellement relativement violente.
Un des effets les plus désorientant de l’AM est la « boucle temporelle » (« time loop »): pendant plusieurs minutes, on peut se retrouver à répéter sans arrêt le même geste, les même mots, comme un disque rayé. Si on fait tomber son téléphone portable, qu’on le ramasse, qu’on le refait tomber, qu’on le ramasse, qu’on le refait tomber, etc…, et ça sans pouvoir s’arrêter pendant 10 minutes, en public, on comprend aisément que ça peut causer des problèmes.
Le dosage dépend de la puissance des champignons, et leur puissance dépend de la zone où ils ont poussé, de leur sous-espèce, de leur maturité…. Autrement dit, la dose est toujours à adapter en fonction de la puissance de la décoction, qui sera à évaluer prudemment par la personne qui l’aura préparée!!!
Selon moi, la puissance de chaque décoction serait à évaluer prudemment, même au bout de la 5ème, de la 10ème, de la 100ème!!!!
Exemple: si 1/8ème de cuillère à café ne produit aucun effet au bout de 2h, on peut alors essayer d’en prendre 1/4 de cuillère à café. Si 1/4 de cuillère à café ne produit aucun effet au bout de 2h, on peut tenter d’en prendre 1/2, etc…

— — — 

Mon expérience personnelle

Pourquoi j’utilise l’AM: essentiellement pour traiter les troubles de l’humeur de la périménopause, et aussi pour traiter les comorbidités de l’autisme. Mon autisme est une forme « légère », qu’on appelait il y a encore quelques années un « syndrome d’Asperger », diagnostiqué, avec troubles du sommeil chroniques et tendance à l’anxiété chronique, tout ça déjà traité depuis des années par une alimentation anti-inflammatoire, une bonne hygiène électromagnétique, des compléments alimentaires, etc… Troubles traités, mais non résolus à 100% et aggravés/réactivés par la périménopause, qui a débuté en 2017 (à 40 ans) et qui a déclenché des troubles de l’humeur et troubles cognitifs à partir de l’été 2018.
Le millepertuis, que j’ai commencé à prendre en juin 2019, m’avait permis de traiter les troubles de l’humeur les plus sévères (pensées morbides), ainsi qu’une part des troubles cognitifs (troubles de l’attention et de la mémoire), mais il me restait des troubles anxieux assez prononcés et des troubles de la mémoire, que l’AM a permis de solutionner. Elle améliore aussi mon sommeil et me rend un peu plus performante au niveau intellectuel.
Le milleprtuis et l’AM semblent complètement compatibles (je prends du millepertuis tous les jours, de l’AM environ 1 jour/2 ou 1 jour/3).
Attention: je ne prends aucun médicament allopathique!!!

Les effets, d’après mon expérience:
– Une microdose « légère » prise le soir permet simplement d’améliorer  le sommeil et de réduire l’anxiété.
– Une microdose moyenne permet d’améliorer le sommeil, de réduire l’anxiété, d’augmenter la vivacité des rêves, tout en me réveillant assez tôt (vers 4h du matin), et en me sentant super en forme (comme si j’avais dormi longtemps).
– Une microdose assez forte, voir « trop » forte, augmentera le nombre et la vivacité des rêves, jusqu’à pouvoir provoquer des cauchemars ou des phénomènes de type paralysie du sommeil. Le lendemain de la prise sera susceptible d’être un peu difficile, avec la tête un peu « dans le pâté », comme après un léger abus de plantes sédatives (de type sirop de coquelicot)!
Attention à expérimenter prudemment!
« Better be safe than sorry!! » (mieux vaut être en sécurité que malheureux)!!
Globalement, après 6 mois de microdosing, je peux dire que cela me donne la sensation d’avoir d’avantage de courage et d’avantage de temps.

Personnalisation: 


Dans le but d’expérimenter le plus prudemment possible et de préserver mon stock d’AM (réduire les risques qu’une décoction faite avec 15g s’abîme trop vite et que je doive en jeter), je réalise mes décoctions avec beaucoup moins de champignon et moins d’eau qu’Amanita Dreamer.
Fin octobre 2019, j’ai réalisé ma première décoction avec 2g de chapeau séché, et 10cl d’eau, avec un couvercle en partie sur la casserole (Amanita Dreamer n’utilise pas de couvercle!). Je n’ai pas rajouté d’eau au fur et à mesure qu’elle s’évaporait pendant la cuisson, aussi j’ai obtenu au final une décoction d’environ 5cl.

Mini pot à confiture d’environ 4cl et boule à thé pour filtrer.

J’en prenais 1 cuillère à café, un soir sur deux.
Au bout de trois mois, cette dose a fini par me causer des « effets secondaires », c’est à dire une nuit pleine de rêves désagréables et une expérience proche de la paralysie du sommeil.
Aussi, j’ai simplement réduit la dose et espacé les prises.
Une de mes dernières décoctions a été préparée avec seulement 500 milligrammes de chapeau séché, et cela m’a servi pendant plus de trois semaines.
Il semble que l’effet d’une dose puisse varier avec le temps: telle dose, qui aura un effet « léger » à tel moment, est susceptible de devenir trop forte au fil des semaines, ainsi la consommation a tendance à diminuer naturellement au fil du temps (on diminue les doses, on espace d’avantage les prises).
Il est important de rester à l’écoute du corps, des rêves et du sommeil!

2 commentaires sur “Décoction et microdosing d’amanite tue-mouche – recette d’Amanita Dreamer

  1. Bien joué, article méticuleux & fort utile car il y a peu d’info au sujet de ce pourtant bien charismatique champignon qui semble avoir été diabolisé depuis la chasses aux « sorcières ». Alors qu’il détenait la place centrale dans la pharmacopée magique de nos ancêtres. J’ajouterai que le mariage laitue vireuse, amanita muscaria et millepertuis est très intéressant notamment dans le cadre du sevrage de substances addictives comme la cocaïne par exemple..

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s